Intervention sur le débat d'orientations budgétaires 2016

Intervention d'Isabelle WIRTH «  Villabé choisit le Bon Sens - liste sans étiquette politique »  sur le débat d'orientations budgétaires 2016

Tracer les contours du budget 2016, tel est l’intérêt du Débat d’orientation budgétaire (DOB)


Pour Villabé, comme pour toutes les communes, à la baisse des dotations annoncées, viennent s’ajouter les dépenses supplémentaires relevant des dispositions prises par l’état et indépendants de la programmation pluriannuelle (réforme des rythmes scolaires, revalorisation règlementaire de la rémunération des agents, hausse des cotisations sociales…)


Ainsi, les collectivités doivent décider selon leurs besoins et leur situation financière de la répercussion de la baisse des dotations sur leurs dépenses et services publics correspondant. Elles doivent donc arbitrer entre différentes modalités de financement possibles (impôts locaux, tarifs, recours à l’emprunt, ponction sur la trésorerie, économie de fonctionnement, différer ou renoncer à certaines actions)


De plus les développements des mutualisations de services entre commune et intercommunalités ainsi que les reformes territoriales en cours sont souvent présentés comme un moyen d’absorber le choc. Toutefois, il est peu probable qu’ils produisent des économies significatives.


Dans une logique d’efficience et de responsabilité, «  Villabé choisit le Bon Sens » suggère qu’il convient d’agir sur le budget en faisant des économies. Notre stratégie réaffirmée est la maitrise des dépenses de fonctionnement, pour ne pas augmenter les taux de fiscalité.

En absence de réponses structurelles de l’état, notre commune n’aura pas d’autre alternative que de :

  • Diminuer les charges à caractère général:
    Des marges de manœuvre doivent être trouvées dans le train de vie de la commune qui doit se centrer en priorité sur ses missions de services publics.
  • Alléger les charges de personnel:
    Un arbitrage doit être élaboré entre réalisations en interne et externalisation. La rationalisation des postes doit s’organiser, en optimisant le fonctionnement des services.
  • Réduire les dépenses d’investissements:
    Des choix drastiques, certes difficiles mais indispensables doivent être effectués, pour anticiper au mieux et pour assurer l’équilibre budgétaire futur.

De plus :

  • avec la baisse des subventions apportées par le conseil départemental,
  • à l’aube de la naissance de la nouvelle Communauté Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart,

il appartient de faire des choix courageux et porteurs d’avenir, pour que Villabé conjugue qualité de vie et modernité, tout en demeurant connecté à ses racines afin d’être maître de son destin dans une période de fortes turbulences institutionnelles et financières et dans un contexte économique qui ne laisse présager ni un accroissement  des recettes, ni une diminution des dépenses sociales.