Intervention sur le débat d'orientations budgétaires 2017

Intervention d'Isabelle WIRTH «  Villabé choisit le Bon Sens - liste sans étiquette politique »  sur le débat d'orientations budgétaires 2017

L’année 2017 va être marquée par des élections présidentielles et législatives. Ce contexte électoral particulier est certes peu favorable à des réformes de fond mais implique également de grandes incertitudes d’un point de vue budgétaire.
    La loi de finances confirme qu’en 2017, les collectivités territoriales devront absorber une troisième tranche de réduction des dotations de l’état. De son côté, la dotation globale de fonctionnement (DGF) s’éloigne encore un peu plus.
    Il faudra attendre la mise en place du nouveau gouvernement et la réouverture des discussions autour d’un projet de loi de financement des collectivités pour connaître les tenants et les aboutissants.
 
    Une partie du Débat d’Orientation Budgétaire comporte des données relatives aux orientations choisies en matière de structure des effectifs, temps de travail et charges de personnel. Ainsi, une réflexion doit être menée pour déterminer la façon optimale de délivrer le service au public et sur la nécessité ou non de procéder à un remplacement lors d’un départ d’un agent.
    Au niveau des frais de personnel, il faut ajouter:

  • l’augmentation du point d’indice réalisé en deux phases, la première en 2016, et la seconde en 2017 qui coûtera à la commune.
  • la refonte du régime indemnitaire, les reclassements de l’ensemble des échelles indiciaires ainsi que le transfert primes/ points qui impactent le budget communal.

Dans la prospective, la construction du budget doit se faire en gardant en objectif :

  • la maîtrise des dépenses et la gestion au plus fin et au plus précis des recettes.
  • le maintien du gel des impôts.
  • l’absence de nouvel emprunt pour financer les investissements.
  • pour la dette, l’objectif est de réduire la charge de la dette pour la ville, tout en dégageant dans le même temps des marges de manœuvre financières nouvelles.

Ainsi pour « Villabé choisit le Bon Sens » les orientations budgétaire 2017 sont les suivantes :

  • ne pas alourdir la pression fiscale sur les habitants.
  • poursuivre les économies sur les charges de fonctionnement.
  • rechercher des marges en renégociant les contrats de prestations en optimisant et mutualisant les achats.
  • examiner au plus près les subventions communales.
  • affecter les marges dégagées à l’investissement.

Le travail à accomplir tant sur la dette, que sur les dépenses de fonctionnement ou le suivi des recettes, doit  permettre en 2017 de réaliser un budget ambitieux.
Ambitieux car malgré la raréfaction des ressources, les choix et les actions doivent permettre de mener une politique d’investissement raisonnée pour assurer à chaque génération des lieux de vie agréables et modernes.
Ambitieux également, car la politique d’investissement ne doit pas augmenter la charge de la dette des Villabéens et surtout sans se répercuter sur les impôts.