Question orale n°3 du 27/11/2014

posée par Isabelle WIRTH , conseillère municipale « Villabé choisit le bon sens »

Conseil municipal du 27 novembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le grand stade de Rugby sur le site de l'hippodrome de Ris-Orangis

D’après les dernières publications, à ce jour le coût de la réalisation du grand stade de Rugby sur le site de l'hippodrome de Ris-Orangis est estimé par la Fédération Française de Rugby à 600 millions d’euros entièrement financé sur fonds privés répartis de la façon suivante : 200 M€ de fonds propres, et le reste en emprunt.

Mais ce projet a une autre dimension. « Le Grand Stade d’une part et les aménagements d’autre part », l’un ne saurait fonctionner sans l’autre.

Dire que ce projet repose sur un financement privé apparaît donc discutable, car les aménagements ne sont pas pris en compte dans le chiffrage des 600 M€.

Or, selon des études parallèles, les ouvrages et les travaux nécessaires aux accès routiers et piétons ont été estimés à près de 118 millions d’euros.

Ces 118 millions d’euros seront subventionnés de la façon suivante :

  • d’une part des financements au « Contrat de Projets État-Région » (CPER) pour la période 2014 -2020.
  • d’autre part par les collectivités locales.

Monsieur le Maire, pouvez-vous nous dire, si la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne a réalisé une étude concernant ce financement supplémentaire. Si oui à combien d’euros est-il estimé et quelles en seront les conséquences pour les Villabéens?

Réponse de M. Karl DIRAT, Maire

Le coût des équipements de proximité nécessaires à l’accessibilité du Grand Stade de Rugby est effectivement évalué à prés de 120 M€ HT et sera financé par :

  • le Contrat de Projet Etat Région à hauteur de 60 M€ (soit 50%),
  • le Conseil Général pour 45 M€,
  • et enfin la CAECE pour 15 M€.

Pour la CAECE, l’opération sera financée sur son programme pluriannuel d’investissement et la commune ne sera donc qu’indirectement concernée.
Cet équipement a été imaginé pour être « bien plus qu’un stade » :un pôle de vie actif toute l’année; c’est pour cela que la FFR a lancé un processus de sélection du site d’accueil de la future Aréna qui s’est déroulé sur quinze mois, au terme duquel le site de l’hippodrome de Ris-Orangis a été choisi. Il est donc nécessaire de réaliser des équipements de proximité pour améliorer l’accessibilité du territoire.
Au-delà des questions de coûts, il faut évidemment mesurer le formidable levier de modernisation des infrastructures de transport lourd et des réseaux viaires que représente le projet pour un territoire qui ne pourrait jamais espérer un rééquilibrage rapide du sud francilien sans ce projet.
De plus les études menées par le groupement de collectivités ont permis d’estimer la plus-value économique qui allait être générée par ce projet d’aménagement au profit des collectivités locales.
L’objectif en matière de création de créations nettes d’emplois est important: 8000 à 10 000 emplois en 2027 sur le site, en dehors des emplois directs liés au stade lui-même (1500 emplois pour la construction du stade, sans compter ceux liés à son exploitation…). A ce nombre, il faut ajouter les emplois indirects soit  9 à 11 000 emplois à l’horizon 2017.
Selon les simulations, la programmation prévue  au voisinage du stade devrait générer des recettes fiscales supplémentaires d’environ 13,23 millions d’euros par an en 2027 pour l’ensemble des collectivités concernées, dont 4,6 millions d’euros pour la seule agglomération d’Evry.
Les enjeux économiques sont  donc extraordinaires au regard d’une intervention financière de la CAECE que l’on peut qualifier de modeste à l’échelle du projet.